Besoin d’aide? Contactez-nous au 03 81 21 15 60

ESPACE PRESSE ESPACE PRIVÉ

Je composte mes déchets

Savez-vous que la poubelle grise contient environ 1/3 de déchets organiques ? Pourtant il existe une solution pour alléger votre bac gris de ces biodéchets : le compostage.

Le compostage, c’est quoi ?

Le compostage est un processus naturel qui consiste à transformer des matières organiques en un produit semblable à du terreau : le compost. Cette dégradation est réalisée par des micro-organismes, (bactéries, champignons, invertébrés) en présence d’humidité et d’oxygène.

Le processus commence par une phase de fermentation – qui dure environ 2 mois – : les bactéries et champignons entrent en action, dégageant de la chaleur (on dit que le compost « chauffe »), la température pouvant monter jusqu’à 70°C. Puis s’ensuit une phase de « maturation », durant laquelle des organismes du sol plus gros vont terminer la décomposition ; cette phase, où la température baisse progressivement, dure 6 à 8 mois.

Que peut-on composter ?

Une grande majorité des déchets alimentaires peuvent être compostés : les épluchures, les restes de légumes ou de fruits (crus ou cuits), les restes de repas (céréales, …), le marc de café, les sachets de thé, les coquilles d’œufs (bien écrasées), le pain sec.

Pour faciliter le compostage, les apports de biodéchets dans le composteur doivent être variés et de petite taille (coupez les gros morceaux).

Les déchets verts issus du jardin (tontes, tailles, feuilles…) peuvent aussi être compostés, dans certaines conditions.

Certains types de déchets ne doivent pas être introduits dans le composteur :

  • les déchets non biodégradables : plastiques, métaux, verre, cailloux
  • les restes de viande ou de poisson : leur dégradation est longue, génère des mauvaises odeurs, et leur présence peut attirer les rongeurs. C’est pourquoi ils sont déconseillés dans le composteur
  • les balayures du logement, car elles contiennent souvent des fragments plastiques
  • les sacs à usage unique dits « biodégradables » sont difficiles à décomposer dans un composteur domestique ou collectif, de même que les capsules de café dites « biodégradables »

4 bonnes raisons d’adopter le compostage :

  1. Vous réduisez le poids de votre poubelle grise (jusqu’à 30%)
  2. Vous réduisez les odeurs de votre poubelle, et donc du local poubelle
  3. Vous maîtrisez le montant de votre redevance « déchets »
  4. Vous bénéficiez d’un engrais naturel et gratuit.

Compostage individuel & collectif, quelles différences ?

En habitat individuel, la méthode de compostage est très variable d’un particulier à un autre, suivant la nature des biodéchets compostés (avec ou sans déchets de jardin), la surface disponible, les besoins en compost, etc… Les règles de base doivent néanmoins être respectées pour ne pas gêner les voisins.

En pied d’immeuble, l’espace est souvent limité : cela impose aux utilisateurs du composteur collectif d’intervenir régulièrement pour homogénéiser et aérer le compost (par brassage), afin d’accélérer le processus. Des règles d’usage collectif doivent être aussi respectées pour ne pas générer de nuisances : enfouir les biodéchets, recouvrir de broyat, ne pas introduire de restes de viande… pour avoir le plaisir de produire un beau compost !

En compostage de quartier, il est nécessaire de faire un tri de qualité avant d’apporter ses biodéchets dans le chalet. Celui-ci est intégralement géré par le SYBERT.

Tout le monde peut composter !

Quel que soit votre lieu d’habitation, une solution existe !

Vous habitez Avec ou sans jardin ? Optez pour la solution
En maison Avec jardin Composteur individuel
  Sans jardin Lombricomposteur
En immeuble Avec espace vert Composteur collectif
  Sans espace vert

Chalet de compostage

Ou lombricomposteur

 

 

à voir

partager sur
Boîte à questions